Aiguille du Tour ou "L’inachevée"

Au programme du WE, 15 participants au départ, (10 Escapilade, 2 Casino, 1 FJEP, 1 Canton Grimp et un salarié du comité), avec pour objectif : l’aiguille du TOUR, dans le massif du Mont Blanc.

Malgré les annonces d’une météo pour le moins capricieuse, et après avoir demander son avis à notre président, nous décidons de maintenir la sortie... Nous verrons bien.

Bonne nouvelle sur la route nous menant à Chamonix, malgré les départs en vacances, personne pour nous.. A 10h, tout le monde s’équipe sur le parking du village du Tour.

2 groupes se forment, un groupe qui démarre du bas avec 1200 m, le second plus raisonnable prend une benne pour ne faire qu’à peine 700m... et tous nous retrouver au refuge Albert 1er, refait à neuf, le grand luxe, mais pas de CB et des prix prohibitifs...

Une belle perspective sur le glacier du Tour, les séracs bleus, les vues sur l’Aiguille du Tour, du Chardonnet, la Verte, les aiguilles Rouges... Nous avions prévu de faire un atelier manip mais de nombreuses petites averses nous obligent à rester au refuge, en attendant le repas, c’est donc sieste, parties de coinche, discussions, etc...

Après le repas, le gardien nous annonce une météo "moyenne" pour demain..
JC se lève vers minuit pour apercevoir un ciel étoilé ?! et pas un orage à l’horizon. de nouveau levé à 3h et voyant des cordées partir, ni une, ni deux, tout le groupe se lève une heure avant les prévisions du gardien, nous déjeunons rapidement et vamos à la.... base du glacier pour nous équiper, nous encorder et prenons un rythme sympa pour progresser sur ce glacier débonnaire.

Une petite pause avant d’attaquer une montée plus raide pour parvenir au col Supérieur du Tour vers 3280m, là, nous tombe dessus un bon grain de grésil et des nuages très menaçants, ne font deviner rien de bon.

Petit regroupement des premiers de cordée (Manu, Didier, Jonathan, Romain et JC), pour une décision collégiale de faire demi-tour.
Une sortie découverte-initiation au nom du comité départemental, ne souffre pas de comparaison avec une sortie "entre copains".

Le temps de descendre au refuge pour une pause café, saucisson, etc.., refaire les sacs et descendre à allure soutenue car la pluie nous accompagne tout au long de notre "périple"... Arrivée complètement rincés au parking.
Aucuns regrets quant à nos décisions de faire demi-tour.. Une pensée pour ceux qui continuaient, dont des guides ?....

Pour finir, un grand merci à tous les participants pour la bonne humeur, l’ambiance, et espérer se revoir pour enfin fouler un sommet ensemble.