Anouck en OR à Chamonix

Chamonix - samedi 11 juillet 2015 : 4ème étape de la Coupe du Monde & Championnat d’Europe d’escalade de vitesse

Coup double pour la stéphanoise Anouck Jaubert qui remporte le titre de Championne d’Europe et l’or de la 4ème étape de la Coupe du Monde.

Un double enjeu : C’est une tradition bien ancrée, chaque année le week end du 14 juillet, Chamonix est le théâtre d’une épreuve de Coupe du monde d’escalade de difficulté et de vitesse. Mais cette année, L’IFSC (International Fédération of Sport Climbing) en français dans le texte : la fédération internationale d’escalade a décidé de coupler sur la même épreuve la 4ème manche de la Coupe du Monde et le Championnat d’Europe d’escalade.

Une championne d’exception : La grimpeuse française N° 1 est particulièrement attendue. Ce soir elle joue (presque) à domicile. Ses parents, ses amis, les responsables du club Escapilade, le président du comité de la Loire ont fait le déplacement pour l’encourager… Chamonix est nettement moins loin que Hayang en Chine où voici tout juste 15 jours elle a remporté la 3ème étape de la Coupe du Monde.

Le plus souvent c’est sous un temps maussade et frisquet que se déroule cette compétition chamoniarde. Hier grand ciel bleu et forte chaleur fallait-il y voir un signe que cette cuvée serait exceptionnelle ? Il fait encore très chaud quand débute en fin d’après midi les 2 runs des phases qualificatives.

Stupeur ! Pour son premier passage qui n’est généralement qu’une simple formalité, la main d’Anouck heurte le rebord (une petite sur-épaisseur de 2mm) de la plaque tactile qu’elle doit "claquer" pour arrêter le chrono… et celui ci continue inexorablement d’égrener les secondes. Il ne lui reste alors plus qu’une seule chance pour se qualifier alors que toutes les favorites ont déjà assuré leur place en 8ème de finale. Toujours aussi maître de ses nerfs, Anouck ne s’affole pas. A son 2ème et dernier essai elle réalise un chrono de 7’78. C’est le second temps des qualifications, juste derrière les 7’64 de la russe Luliia Kaplina, leader provisoire du classement général de la Coupe du Monde et grande favorite. La position est idéale elles ne pourront pas s’affronter avant la finale.

Les duels à élimination directe des 8ème et ¼ de finale ne sont qu’une formalité pour Anouck qui se débarrasse facilement de ses adversaires. Comme souvent, le dernier carré des demi-finales est composé des 3 russes et de la française. Dans la 1ère demi-finale. La Lullia Kaplina exécute sa compatriote Maria Krasavina en améliorant de 3 centièmes son propre record du monde qui s’établi désormais à 7’53. Anouck continue sur sa lancée et remporte "(presque) facilement sa demi face à la 3ème russe Anna Tsyganova.

Les derniers rayons du soleil viennent de s’éteindre sur le sommet du Mont Blanc qui domine majestueusement le site de la compétition. Plusieurs milliers de spectateurs sont massés au pied de la structure d’escalade, le duel final s’annonce explosif. Le résultat de ce soir est déterminant non seulement pour le titre européen mais aussi pour le classement final de la Coupe du Monde 2015 (gagnée l’année dernière par Luliia tandis qu’Anouck prenait la 3ème place). La tension monte encore d’un cran, chacune des deux compétitrices réalise un faux départ. Le prochain faux pas de l’une ou de l’autre serait synonyme d’élimination.

Si intrinsèquement Luliia est la plus rapide, Anouck est la plus solide. Tout va se jouer au mental : le 3ème départ est le bon, à mi-hauteur les 2 compétitrices sont au coude à coude. La russe accroche une prise de pied. Anouck prend une petite avance, elle le voit et elle le sait. Kaplina tente un retour en forçant le destin mais la tentative est désespérée cette fois elle décroche définitivement. Anouck « n’a plus » qu’à gérer sereinement les derniers mètres sans chercher à taquiner le chrono …qu’elle arrêtera néanmoins à 7’ 81, empochant ainsi une superbe double victoire.