Assemblée Générale FFME 42

Lettre d’infos du 18 octobre 2016 - spéciale assemblée générale

Voici quelques jours le comité départemental a tenu sa dernière réunion du mandat. Par correction, les sujets dont nous avons débattus n’ont pas été actés, il seront présentés à l’approbation de la nouvelle équipe du premier comité directeur de la nouvelle olympiade en décembre, notamment

- Les conditions de prêt de matériel du comité aux clubs
- L’amende pour défaut de juges sur les compétitions (nouveau règlement national)
- Les modalités d’ouverture des voies sur les SAE par le comité départemental

Les assemblées générales extraordinaires et ordinaires du comité FFME Loire qui se dérouleront jeudi 24 novembre à Andrézieux s’annoncent comme un temps très important qui appelle une large participation de votre part car nous allons :

- Adopter de nouveaux statuts,
- Démarrer une nouvelle olympiade,
- Intégrer la nouvelle ligue régionale Auvergne-Rhône-Alpes,
- Mettre en place un nouveau comité directeur sous le signe de la transmission…

Principales évolutions des nouveaux statuts (imposées par la fédération nationale)

- Nouvelle dénomination : le comité départemental devient comité territorial
- L’allégeance au système national,
- Le nombre de représentants au comité directeur Loire passe à 18,
- Le mode de scrutin change, désormais chaque club dispose d’un nombre de voix égal au nombre de ses licenciés au 31 août de la dernière saison,
- L’exercice comptable adopte l’année civile (01 janvier – 31 décembre),
- Mise en place de la parité selon le ratio des licences H/F soit 60/40…

- Nouvelle domiciliation du comité (transférée à Planfoy)

Merci de bien vouloir prendre connaissance de ces nouveaux statuts (en pièce jointe), ils vont fortement régir notre fonctionnement futur. Lors de l’AG extraordinaire (ou par mail avant celle-ci) vous pourrez demander toute explication mais vous l’avez bien compris, on ne peut pas amender ces statuts, c’est à prendre en bloc.

Le mot du Président

Une 5ème olympiade d’affilée s’achève avec la même présidence, le moins que l’on puisse dire est que notre département a connu une certaine stabilité depuis 20 ans : bonne ou mauvaise chose ? à vous de juger. Si la progression de nos effectifs durant cette période a suivi d’assez près la courbe nationale, quelques actions ont toutefois émergé des affaires courantes :

- Mise en place d’un plan de développement des SAE et SNE avec assistance (administrative et technique) à maître d’ouvrage ayant conduit à la construction ou réhabilitation de 15 SAE dont une de niveau international ainsi qu’à la réhabilitation de tous les sites naturels dignes de ce nom.

- Conception d’un bloc d’escalade modulaire utilisé depuis 10 ans sur de nombreux événements, de l’animation de quartier au championnat du monde, en lien avec des PME locales (Context – Somain)

- Conception d’une SAE de nouvelle génération permettant la pratique des 3 disciplines compétitives sur le même équipement en partenariat avec un fabricant leader (Escatech)

- Organisation d’une finale de coupe du monde de bloc,

- Création d’un Pôle d’Activités Verticales unique en son genre,

- Formation et pérennisation de l’emploi pour 8 collaborateurs avec le levier des emplois aidés,

- Professionnalisation de nombreux licenciés dans l’univers escalade, travaux en hauteur, secours…

- Mise en place d’une gestion rigoureuse avec une trésorerie consolidée (un grand merci à notre trésorière),

- Création d’un siège social spécialement conçu pour nos besoins (Planfoy)

- Intervention dans la formation des moniteurs d’escalade (François Carton)

- Banc d’essai pour un leader mondial du matériel d’escalade (Béal),

- Mise en place d’outils de communication contemporains hautement performants

- Mobilisation des médias locaux et nationaux (TF1, l’Equipe Mag…)

- Emergence de grimpeurs de haut niveau (Thomas Caleyron, Anouck Jaubert, Axel Ballay…)

- Contribution à la création et au développement du Raid Nature 42

et toujours des projets de développement en gestation :

- La nouvelle SAE internationale Jean Gachet à Saint-Etienne vient d’être mise en service, avec elle les jeux Olympiques de 2020 entrent déjà en ligne de mire…il y a une page, un chapitre, un livre à écrire :

- accueil de compétitions de haut niveau,
- accueil de la préparation olympique
- création d’un centre d’entrainement

- Développement de SAE et clubs FFME sur le roannais

- Poursuite du développement des infrastructures sur la métropole stéphanoise,

- Résultats en compétitions internationales avec Anouck Jaubert…et d’autres ?

- Aménagement d’un nouveau site naturel dans les Gorges de la Loire

- Elargissement de la pratique vers des publics habituellement éloignés (handicap, baby, senior…)

Le devenir de l’escalade et des sports de montagne dans la Loire (comme ailleurs) s’annonce tout aussi passionnant que l’ont été les années passées avec toutefois un cadre toujours plus contraint :

- Règlements et rigueur toujours plus rigides (compétition, gestion, formation, sécurité…)

- Menaces environnementales qui impactent fortement l’activité en haute montagne,

- Restriction administrative d’accès aux sites de pratique,

- Pression juridique lourde de conséquences (cf dossier Vingrau)

- Raréfaction des financements publics,

- Aléas du bénévolat…

Si efficace soit notre équipe technique salariée, c’est encore et toujours aux bénévoles issus des clubs de définir la politique et les actions qui doivent être menées. C’est pourquoi le comité Loire pour assurer la continuité de ce qui a fait sa force et ses réussites a besoin de mobiliser volontaires et dans la mesure du possible et des compétences s’investir dans divers domaines :

- Comité directeur (représentatif de l’ensemble des clubs de la Loire)

- Représentation à la Ligue régionale Auvergne Rhône-Alpes et à ses déclinaisons

- Compétition : organisation des compétitions départementales - commission escalade régionale,

- Formation : mise en place des formations dans la Loire - Commission formation régionale,

- Montagne : mise en place et suivi des rassemblements départementaux/régionaux,

- Informatique : gestion du logiciel Classecimes, assistance technique aux nouvelles technologies,

- Communication / secrétariat : circulation de l’information,

- Administration / comptabilité

Soyez les acteurs de votre comité territorial en faisant acte de candidature au comité directeur

par mail (avec profession de foi) à rigaux.jeanluc@orange.fr

avant le 20 novembre 2016

Attention, le nouveau mode de scrutin nous oblige à imprimer à l’avance des bulletins de vote avec la liste complète des candidats,

donc il ne sera pas possible d’en rajouter à la dernière minute.

Comme déjà annoncé je devrais quitter le département en 2018. C’est pourquoi durant ces deux années il est important de mettre en place avec vous les conditions optimales pour que la transition vers une nouvelle gouvernance soit pleinement réussie. Je serai donc une fois encore, candidat au comité directeur pour accompagner la nouvelle équipe dirigeante.

Bonne grimpe à tous

Jean-Luc RIGAUX

statuts comités territoriaux

PDF - 291.3 ko