Bilan du Raid Nature 42

Depuis 7 ans, le comité départemental montagne escalade de la Loire se place au côté du Comité Départemental Olympique et Sportif de la Loire pour l’organisation du raid nature 42. Cet événement local, au fil des éditions, est devenu l’un des plus important rendez-vous des amateurs de Raid Sportif de l’hexagone avec 480 sportifs venus de toute la France.

Chaque année, nous essayons de proposer une nouvelle activité "corde" en fonction du terrain. Depuis déjà 4 ans, nous nous efforçons à ce que l’activité corde respecte l’esprit du raid. Il doit être un moyen de progression pour aller d’un point à un autre et gagner à terme la ligne d’arrivée.

Chaque année, la mise en place de cet atelier demande beaucoup de temps de préparation en amont. C’est autour de l’atelier corde que s’organise le reste des activités. Plusieurs sites ont été repérés, à l’automne et au printemps derniers, des demandes d’autorisation faites, parfois sans succès et c’est ainsi que nous avons jeté au mois de mai notre dévolu sur une zone rocheuse en contrebas de Gourgois en bord de Loire qui nous avait été indiquée par un grimpeur local Jean-Pierre Liotier. Ce secteur classé en zone Natura 2000, nous a contraint à réaliser un dossier d’incidence précisant la nature des travaux réalisés.

Après plusieurs visites de repérage sur site, deux journées ont été nécessaires pour équiper le site :
- Une première journée le 11 septembre pour sécuriser la zone par une purge des rochers et pour tracer une sente pour rejoindre depuis le sommet des rochers le chemin du trail. Pour cette journée, François et Maxime (salariés du comité) ont bénéficié du soutien d’Andrée et Jean (bénévoles du club escapilade)
- Une deuxième journée le 13, avec Jean-Pierre (club cîmes et rocs pour finir de nettoyer les rochers et poser les ancrages pour la progression des équipes.
Le principe de l’atelier consistait à gravir en suivant les lignes de faiblesse, une zone rocheuse d’une centaine de mètres entrecoupés de vires, encordé par 3. La progression se fait corde tendue.

Le jour J, pas moins d’une dizaine de bénévoles étaient répartis tout du long du parcours pour surveiller la bonne progression des équipes.

Après les derniers concurrents, le parcours a été démonté dans la foulée. A chaque fois les ateliers corde sont éphémères et ne durent que le temps du raid.

Pendant ce temps là, une autre équipe de bénévoles s’activait autour du bloc autoporteur du Comité pour animer l’atelier corde du raid découverte. Comme l’année dernière, 3 blocs de difficulté variable étaient proposés aux équipes.

Merci à tous les bénévoles qui se sont investis avant et pendant le raid : Andrée Chorain, Jean Carton, Jean-Pierre, Christiane et Johan Liotier, Marc Louise, Marc Soulas, Guillaume Millet, Nelly Exbrayat, Marie et Raymond Binczyk, Maurice Montcoudiol, Sylvain Frecon, Pierre Carton, Laurence Meunier, Patrice Oriol, Baptiste Binczyk, Gerald Colombet, Claire Beraud, Loïc Issartel et l’équipe du G.R.I.M.P.

Merci à Béal qui a fourni les 850 mètres de corde nécessaires pour l’encadrement des équipes.