Lettre d’infos - septembre 2017
Comité Territorial Montagne et Escalade de la Loire

Lettre d’informations - Septembre 2017

Le chaud et le froid…

Vincent a quitté le comité pour rejoindre sa compagne en Bretagne, on regrettera son engagement sans réserve au sein de l’équipe salariale et auprès des clubs. On lui souhaite une pleine réussite dans sa nouvelle vie au… comité FFME 35 (Rennes pour les nuls en plaques minéralogiques) et on souhaite la bienvenue à Colas (prononcer Cola comme… Nicolas et non pas Colasse comme Chamonixe). BE escalade, il nous vient de l’Isère ou il opérait au sein du club Drac Vercors Escalade. Avec sa compagne et ses 2 enfants, il s’est installé à Saint-Sigolène… un signe avant coureur du rapprochement 42 -43 ?

Nos compétiteurs ont été et sont encore à l’œuvre :

Anouck a encore fait résonner la Marseillaise en cette fin du mois d’août en remportant ce week-end l’épreuve vitesse de la Coupe du Monde d’ARCO. 2ème au classement provisoire, le titre est encore jouable ; réponse cet automne.
Maurane Jélic est sélectionnée pour le championnat d’Europe de bloc 15 / 09 à Slany (République Tchèque).
Antoine Girard a également fait des débuts prometteurs en équipe de France de bloc cette année.

Le chaud qui souffle sur les glaciers qui se réduisent comme peau de chagrin n’incite guère à aller en haute montagne en ce moment. Dans le même temps c’est le froid voire même le gel que l’on redoutait tant depuis quelques années qui s’installe brutalement en matière de financement de la vie associative. L’avenir dans ces deux domaines s’avère très incertain.

Le financement CNDS avait déjà du plomb dans l’aile depuis 3 ans. Du robinet à finance ne coule plus qu’un petit filet d’Euros. Comme l’année dernière le CT FFME Loire a choisi de supporter seul la baisse du financement départemental pour ne pas pénaliser les clubs qui ont fait l’effort de rendre un dossier.

Le dispositif des enveloppes parlementaires vient d’être supprimé. Le comité (par deux fois) et certains clubs avaient eu l’occasion de bénéficier de ce coup de pouce pour boucler le financement d’un projet.

Le financement des contrats aidés (emploi jeune, emploi d’avenir…) vient de subir un phénoménal coup d’arrêt. Rappelons que ce sont ces dispositifs qui nous ont permis de professionnaliser notre fonctionnement depuis 1998 puis d’embaucher successivement 7 salariés au comité. Tous ont bénéficié d’une solide formation professionnelle et d’une ligne qui fait référence sur un CV. Tous aujourd’hui vivent de l’escalade soit dans le milieu fédéral où ils sont restés (François, Jean-Cyrille, Fabien, Vincent) soit dans le secteur privé (Maxime, Johan,) soit en indépendant (Thomas).

La dotation globale d’équipement qui permet aux territoires d’investir dans des équipements collectifs est toujours plus contrainte. Par voie de conséquence les projets futurs de SAE ou de rééquipement de SNE non jugés comme prioritaires risquent forts d’être repoussés voire purement suspendus.

Les crédits alloués à la politique de la ville qui permettent de développer des actions dans les quartiers difficiles ont également été sérieusement rabotés. C’était notre piste pour envisager la création d’un espace grimpe stéphanois complémentaire à Jean Gachet notamment pour y développer des actions escalade sociale, handi-escalade, escalade santé, escalade senior, baby escalade.

D’où le rôle MAJEUR du comité pour maintenir une forte crédibilité et entretenir un relationnel de tous les instants auprès des institutions et des élus territoriaux.

Cette conjoncture démontre, s’il était encore nécessaire de le faire, combien la stratégie financière mise en place depuis 2000 par le Comité était visionnaire et indispensable pour faire face aujourd’hui à cette évolution. Un grand merci à notre trésorière qui conduit cette gestion avec un grand sérieux.

Et pourtant réjouissons nous, une nouvelle saison commence avec à la clé de beaux projets et de grandes ambitions toujours accompagnées de la volonté de trouver un équilibre entre indoor et outdoor – loisir et compétition – urbain et rural – jeune et ancien – initiation et performance.

Réussir le Championnat d’Europe cadet d’escalade combiné (25 – 26 novembre) mission que nous a confiée l’IFSC et la FFME dans la perspective de l’entrée de l’escalade aux J.O. de Tokyo. Une réunion préparatoire le 21 septembre à 19h à J Gachet aura pour objet de mettre en place un COL (Comité Local d’Organisation). Ce premier temps, fondamental pour partir du bon pied aura pour objet d’énoncer le cahier des charges et des objectifs, de lister tous les grands postes, et de mettre en place un responsable pour chacun d’entre eux. Ensuite chaque responsable aura la charge de constituer et d’animer son équipe.
La réunion est ouverte à tous quelques soit votre club d’origine. Participer activement à un tel événement ne peut être qu’une expérience enrichissante dans votre parcours de bénévole comme de simple licencié FFME… nous avons besoins de compétences comme de simples bras. N’hésitez pas on vous attend.

Profiter de l’arrivée de Colas et de son expérience iséroise pour développer le lien club-club – comité-club – licencié/comité.

Redonner un caractère festif à nos championnats départementaux avec une large participation des clubs. Pour cela 3 décisions fortes ont déjà été prises :

En prélude à une réunification probable des départements de la Loire et de la Haute Loire en un seul comité territorial nous réaliserons en commun les championnats départementaux : la vitesse et le bloc dans la Loire, la difficulté en Haute-Loire.

Le championnat de difficulté se déroulera sous la forme d’un contest comme pour le bloc. Ainsi les écarts de niveau de pratique seront gommés au profit de la grimpe plaisir.

Le championnat de bloc se déroulera pour la première fois sur le fronton mobile de Jean Gachet. Une opportunité à ne pas rater pour tous les grimpeurs de la Loire et de haute Loire de grimper sur cet équipement d’exception.

Développer encore les SNE pour offrir des espaces grimpe loisir de proximité.
Faire aboutir le projet grimpe nature des Gorges de la Loire qui devrait être un vrai plus pour nos jeunes grimpeurs.

Contribuer dans les prochains mois à la réhabilitation du site de Semène certes en Haute-Loire mais si près de la Loire (la rivière comme le département).

Bien entendu, reconduire comme chaque année :

Les rassemblements escalade- ski de randonnée – grandes voies – alpinisme et faire émerger un rassemblement cascade et un autre canyon.

Les stages perfectionnement jeunes / adultes – indoor/outdoor

Les formations initiateur SAE / SNE

Communication
On envisage un nouveau site web encore plus performant
On diffusera encore et toujours des lettres d’informations comme celles-ci
On vous incite grandement à suivre en live l’actu de la grimpe ligérienne via Facebook (deux clics suffisent pour vous abonner le 1er sur l’icône FB en bas à gauche sur la page d’accueil du site web http://www.ffme42.fr – le second sur l’onglet abonnement).
La presse locale et spécialisée ainsi que les élus territoriaux reçoivent régulièrement nos communiqués.

Pour bien démarrer la saison

- Licence / assurance
- Les nouvelles dispositions concernant le certificat médical entre en vigueur :
http://www.montagne-escalade.com/site/BO/documents/certificat-medical-info-clubs-et-etablissements.pdf
- Ne pas délivrer de licence sans la présentation de
certificat médical de moins d’un an (1ère licence) `
http://www.montagne-escalade.com/site/BO/documents/certificat-medical-type.pdf
Ou
questionnaire de santé renseigné avec que des « non »
http://www.montagne-escalade.com/site/BO/documents/QS-SPORT-cerfa_15699.pdf

Plusieurs clubs proposent voire incitent leurs adhérents à ne pas souscrire à la part individuelle accident de la licence pour économiser 9 € arguant que ce n’est légalement pas obligatoire et que cela fait doublon avec d’autres assurances. C’est un très mauvais raisonnement car la licence ne fait pas doublon elle vient s’ajouter aux dispositions sécu + complémentaire. Si ces dernières suffisent dans la plupart des cas. Par contre ce ne sont pas celles-ci qui prendront en charge (exemples parmi d’autres) l’aménagement handicap d’un appartement ou le salaire d’un auxiliaire de vie (plusieurs dizaines de milliers d’Euros, voire plus) si malheureusement ce doit être le cas…après c’est toujours trop tard.

Sécurité

Ce domaine ne peut souffrir d’aucun à peu près, la rigueur doit être de tous les instants. Le comité conseille vivement un briefing sécurité général auprès de toute votre équipe encadrante en début de chaque saison et se tient à disposition des clubs pour les assister. Plus d’infos prochainement (le temps de lancer Colas dans ses nouvelles fonctions).