Newsletter N° 10 - juin 2015

La saison sportive est déjà sur le point de s’achever, la nouvelle est déjà sur les rails

Loisir et compétition :
2 comités directeur élargis ont été consacrés coup sur coup à un débat sur les orientations à donner au rôle du comité départemental sur les deux grandes approches de la pratique à savoir le loisir et la compétition.

Loisir

a) Malgré quelques petites imperfections, les rassemblements proposés tout au long de l’année par le comité sont néanmoins plébiscités. C’est toujours un moment qui permet de

- réviser les règles de sécurité

- créer du lien entre les clubs et échanger

- passer un bon moment ensemble toujours chargé de convivialité

- découvrir une technique ou un site

- garder le contact avec l’environnement naturel ( une dimension fondamentale de nos activités qui a tendance être vampiriser par la seule pratique indoor).

Ces rassemblements seront donc maintenus, la forme pouvant évoluer quelque peu au gré des circonstances.

b) La vocation première du comité et de ses salariés n’est pas d’intervenir directement dans les clubs pour palier les carences d’encadrement. S’il nous arrive encore de le faire, la tendance est de tendre vers le zéro interventionnisme direct tout en renforçant la formation et l’accompagnement technique ponctuel. La mise en place de cycles initiation/perfectionnement testés cette année est une piste intéressante que l’on travaille sérieusement sur une base inter clubs. Dans cette optique, l’utilisation du Pole d’Activités Verticales comme support technique sera renforcé.

Compétition.

Rappel : le CD Loire est de loin en France celui qui offre la plus grande palette de compétitions départementales, des microbes au vétérans et dans les 3 disciplines bloc-difficulté-vitesse.

a) Les week-end regroupant Coupe de la Loire et Championnat départemental est une formule maintenant bien en place et appréciée. Ce mode de fonctionnement est reconduit. Toutefois chacune de ces compétitions doit se faire sous l’égide d’un club d’accueil qui pilote l’opération avec l’aide logistique du comité.

b) Les diverses formules d’ « équipe départementale » testées ces dernières années n’ont jamais donné satisfaction. La prise en charge de la filière compétition reste bien à l’échelle du club . celui-ci doit se donner les moyens (entraineur de club, entrainements structurés, stages, sorties falaises...). Dans ce domaine le club Canton Grimp’ a une formule qui marche plutôt bien avec sa section performance.

Pour les catégories un peu plus âgées, de minime à junior ,le comité propose avec la participation active des clubs de créer des espaces-temps propice à l’émulation entre jeunes grimpeurs. En claire, il est demandé aux clubs (ayant le profil pour) de réserver dans l’année à tour de rôle un accès sur leurs créneaux pour que les espoirs puissent se retrouver et grimper ensemble sous la conduite d’un intervenant du comité...

Nota : c’est à cette action que sera affectée prioritairement la quote part départementale (3,50 €) de la licence votée lors de la dernière AG. Re-nota : cette quote part s’appliquera aux licences 2015-2016, cette recette n’est donc pas encore dans les caisses du comité.

c) Unanimement, il a été souhaité de repositionner le comité comme organisateur de compétitions de haut niveau ( e succès et les retombées positives des grandes épreuves organisées à Firminy en 2003 et 2008 sont encore dans les mémoires). L’arrivée prochaine de la nouvelle SAE Jean Gachet va permettre de concrétiser cet objectif. Des pistes ont été évoquées avec la direction technique nationale.

Nota  : Canton Grimp’ (encore eux) est candidat pour accueillir le Trophée National Poussin-Benjamin début juillet 2016.

50 jeunes alpinistes :

4 jeunes licenciés du département, issus de 4 clubs différents (Escapilade, Canton Grimp’, Léo Lagrange et Pilat Grimp ) se sont inscrits à cette opération pilotée par le Comité régional et qui connait un franc succès chaque année.On attend avec impatience les reportages que nous avons demandés à ces jeunes sur leurs exploits alpins et qui seront publiés sur le site www.ffme42.fr

Les Cîmes veauchoises :

un nouveau club est né. Tout a commencé quelques années en arrière avec la construction du vaste et beau complexe sportif Marcel Pagnol à Veauche. Le Comité FFME Loire a apporté conseil et expertise auprès du maître d’ouvrage pour concevoir une structure artificielle d’escalade de type départementale, réalisée ensuite par la société ESCATECH.

Dans le prolongement de son inauguration fin aout 2013 en présence d’Anouck Jaubert, auteur ce jour là d’une spectaculaire démonstration sur la voie de vitesse, le comité a organisé plus récemment, avec le concours de la municipalité veauchoise, une soirée porte ouverte afin de faire se rencontrer les grimpeurs locaux et d’agglomérer les forces vives pour une création de club.

Selon le proverbe bien connu « il faut encorder le grimpeur quand il est chaud ». Lundi 15 juin s’est tenue à Veauche une assemblée générale de constitution qui a fait émerger un bureau composé de pas moins de 6 bénévoles (trois binômes : président-secrétaire-trésorier). Dans le même temps la municipalité a parfaitement joué le jeu en accordant plusieurs créneaux hebdomadaires pour le futur club.

L’été sera donc consacré à finaliser les formalités administratives. Ainsi le 17ème club FFME de la Loire sera opérationnel dès le démarrage de la nouvelle saison sportive en septembre.

Rassemblement départemental alpinisme en Vanoise :

c’est encore un peu tôt pour en parler ce rassemblement qui va se dérouler les 4 et 5 juillet prochains. Signalons toutefois que c’est complet.

Anouck Jaubert dans les médias :

La saison internationale vient tout juste de commencé pour notre formule 1 de la grimpe (avec une 4ème place au Canada). Ses performances répétées au plus haut niveau font d’Anouck une « people ligérienne » de plus en plus sollicitée par les médias. France 3 Saint-Etienne s’est déplacé jusqu’à son lieu d’entrainement à Voiron tandis que TL 7 vient de l’inviter pour un direct sur son plateau.

SAE Jean Gachet :

Du bon - Le projet a séduit la FFME qui a octroyé une aide « PNSAE (Plan national des structures artificielles d’escalade) ce qui devrait permettre de réaliser ce qui étaient encore que des options. On vous garde les surprises au chaud. Du moins bon - Suite à la défaillance d’une entreprise de menuiserie, le chantier risque de prendre un peu de retard.

PNSAE toujours :

De son côté la commune de Saint Genest Malifaux s’est vu également créditée d’une aide au titre de ce même PNSAE fédéral pour entreprendre quelques modifications de profil sur sa structure (le chantier sera réalisé dans l’été).

Rassemblement départemental Escalade à Buis les Baronnies :

Une trentaine de participants (principalement issus d’Escapilade et d’Astrée Grimpe) ont rejoint les falaises ensoleillées de Buis les Baronnies. Il y en a eu pour toutes les attentes : de la via ferrata aux colonnettes destructrices de biceps. Une nouvelle réussite.

Canton Grimp’ encore :

le club fêtera son vingtième anniversaire samedi 4 septembre à 15 h. Antoine Le Menestrel ( 1er 8 c à Buoux dans les années 80) et saltimbanque reconnu de la danse-escalade déjà présent pour le Xème anniversaire reviendra ce jour là pour nous proposer quelques facéties « poético-escaladesques » sur les façades des rues du village de Saint Genest Malifaux. Vous êtes tous les bienvenus.

Sécurité :

La FFME s’est lancée dans une vaste campagne visant à renforcer la sécurité dans nos pratiques sportives. L’augmentation de la densité de grimpeurs présents au même moment sur une SAE est probablement le point le plus sensible. Il est certain que l’accident bien souvent se joue sur le détail (ou l’accumulation de plusieurs petits détails).

Dans ce domaine il n’y a pas d’autre alternative que la rigueur. Comme pour les radars sur le bord de la route : ce n’est pas en fermant les yeux en passant devant que le flash ne se déclenchera pas.

L’une des dispositions parmi d’autres est l’obligation qui impose maintennat le port du casque par tous (mineur ou majeur, grimpeur, assureur et même simple spectateur aux pieds des voies) Il en va de même pour toute opération de vissage/dévissage de prises sur les SAE. Dans ce cas la FFME va même encore plus loin en exigeant des ouvreurs le strict respect de la réglementation du travail sur corde que l’on soit pro ou bénévole.

Le président de club doit s’assurer que tout nouveau grimpeur venant sur un créneau de son club soit opérationnel avant de le laisser grimper librement. Si ce n’est pas le cas il doit lui proposer un cycle d’initiation ou de remise à niveau.

Plus que jamais le briefing sécurité de l’équipe d’encadrement en début de saison est une action non seulement qu’il ne faut pas omettre mais qui doit être réalisée avec le plus grand sérieux.

Calendrier :

le calendrier (compétitions, rassemblements, formations, réunions de comité directeur/bureau, assemblée générale...) 2015 – 2016 est en cours de finalisation. Il sera en ligne fin aout. Merci aux clubs d’en tenir compte pour votre propre calendrier en intégrant notamment les rassemblements à votre programmation.

Evolution territoriale :

Le 1er janvier 2016, Rhône-Alpes et Auvergne vont fusionner. La FFME a pris le problème à bras le corps. Les comités régionaux vont devoir s’adapter sans délai. Notons en ce qui concerne cette future région que Saint-Etienne va se retrouver à l’exact épicentre de ce nouveau territoire.

Ce n’est pas tout au 1er janvier 2016, Saint Etienne Métropole va également passer dans un premier temps en Communauté urbaine et peu être même un peu plus tard en Métropole urbaine.

Toutes ces évolutions vont inexorablement apporter des modifications dans notre paysage. Il faudra s’adapter.

Bon été et bonne grimpe à tous, on se retrouve en septembre.

Jean-Luc RIGAUX

Président du CD FFME Loire