Stage escalade à Buis les Baronnies

Le stage perfectionnant à Buis les Baronnies du 13 au 17 juillet a été un succès avec 7 jeunes représentant 5 clubs : ( Escapilade, Cimes et Rocs, Cesam, Héand Escalade, MJC Rive-de-Gier) et Vincent ROUSSON Salarié du Comité qui encadrait ce stage.

L’objectif de cette semaine était de permettre aux jeunes de découvrir une nouvelle manière de grimper : fini les prises de résine que l’on retrouve en SAE où il n’y a pas besoin de chercher la préhension, passons maintenant à la falaise où l’attention et la lecture des grimpeurs ont parfois été mises à rude épreuve.

Ce stage donne l’occasion de voir l’escalade différemment, tout d’abord avec la lecture d’un topo qui pour certains était aussi facile que d’ouvrir un manuel de cuisine (Vous verrez pourquoi). Il s’est avéré que lire sur un topo, trouver le bon sentier pour la marche d’approche, trouver la bonne voie avec le bon itinéraire, et surtout reconnaître le secteur sur lequel nous sommes n’était pas si évident que ça.
Un petit cours théorique en bord de falaise a donc été nécessaire.
Après ce petit cours, place à la pratique où les jeunes ne manquaient pas de motivation et étaient parfois même un peu trop ambitieux dans le jugement de leur niveau.

Le 1er jour direction Baume Rousse, magnifique secteur qui offre de jolies dalles mais surtout de gros devers. Nous on se contentera des dalles pour la mise en chauffe. Pour certain le temps de chauffe fut plus long que prévu avec des questions comme « Mais on les mets où les pieds ? » ou encore « Il ne manque pas des prises ? ». Malgré leur envie de visser quelques prises, le temps d’adaptation est arrivé et tout le monde a pu s’exprimer à sa manière et dans son niveau.
Ce premier jour fut achevé avec quelques performances comme Luc Peguet (Saint-Héand) qui viendra, avec une chute, à bout d’un 6c+ .
Cette journée se terminera par une baignade dans la piscine du gîte qui rafraichi tout le monde. Oui Oui ! 20°c !

Côté performances, les jeunes ont assuré ! C’est sûr aucun 8 n’a été sorti... mais le 7 était l’objectif de certains. Et qu’importe, le but n’étant pas de faire exploser les cotations mais de progresser dans son propre niveau, et sur cette pente là les jeunes ont été efficaces.

Jules Esther : 2 ans de grimpe avec seulement 1h de cour par semaine sur un mur de 7 mètres de haut et pas vraiment approprié à la performance, viendra à bout de « La diagonale des fous » 30 mètres de 6a dans un beau dièdre qui demandait une bonne lecture et beaucoup de placement.

Luc Peguet qui avait tenté de mettre un but au moniteur dans « Étoiles des neiges » 6c+ sans succès d’ailleurs, a voulu remettre le couvert dans les gros dévers de Baume Rousses avec « Lécolo Net » une voie qui portait très bien son nom. 20 mètres de bagarre dans des colonnettes pas très franches, et très physique qui demandaient une très bonne lecture et bien sûr un bon placement afin de ne pas se faire éjecter par les colos. Et avec un départ bien évidemment sans pieds. Mais là pas de Jaloux avec une dizaine d’essais n’ayons pas honte de le dire et au moins 6 essais qui se terminent à un mouv de la chaîne aucun d’entre nous ne parviendra à la sortir, et ce n’est pas la tombée de la nuit qui recouvrait au fur et à mesure la falaise qui nous a fait partir. 22h nous partons et laissons donc ce projet derrière nous.

À noter la performance de la semaine qui revient à Anthony Bontoux licencié au club de (Saint-Héand ) qui a commencé l’escalade seulement cette année, à grimpé pratiquement que dans du 6 et en tête venant à bout de :
- La cicciolina 6b+ (Top)
- No slibards Today 6b (Top)
- Étoiles des neiges 6c+ (un arrêt seulement)
- Et j’en oublie beaucoup…

Celui-ci revenant de ce stage avec l’envie de faire des compétitions, alors attendez-vous à le voir dès l’année prochaine sur le circuit fédéral.

Pour le reste de la semaine les falaises d’Ubrieux, Lou Passo et Baume Rousses furent nos terrains de jeux.
Mais il n’y a pas que du coté escalade que les performances ont été présentes mais aussi côté vie quotidienne et plus particulièrement côté cuisine. La meilleure performance ou plutôt contre-performances culinaire revient aussi à Anthony qui nous à préparer une magnifique omelette composée de 19 œufs, cornichons, et patates crues. Recette inspirée paraît-il de sa sœur !

Beaucoup de souvenirs composent cette semaine, malheureusement une page ne suffira pas pour les exprimer et des anecdotes ne pouvant pas être divulgué. Alors la seule manière pour vous de les connaître reste encore de vous inscrire l’année prochaine.
Bonne grimpe à tous et GAZZZZZZZZZZZZ !!!!! Vincent

Retrouvez toutes les photos sur notre page facebook https://www.facebook.com/media/set/?set=a.682013345263259.1073741831.180623055402293&type=3