Retour sur les France Diff. jeune

Maurane JELIC (Léo Lagrange – St-Etienne)

Vice-championne de France d’escalade de difficulté junior

Décidément l’air iodé de la Bretagne réussit parfaitement à la jeune grimpeuse stéphanoise (18 ans). Maurane Jelic s’était déjà mise en évidence en février dernier en prenant la 5ème place du Championnat de France de bloc qui se déroulait à Brest. Ce week-end elle a encore fait mieux en montant sur la deuxième marche du podium de l’épreuve nationale de difficulté…On se prendrait déjà à rêver (sereinement quand même) d’avenir olympique, sachant qu’elle peut aussi se montrer très véloce en escalade de vitesse. Cette polyvalence pourrait bien lui ouvrir des portes dans la préparation que la FFME va prochainement mettre en place dans la perspective des J.O. de Tokyo en 2020 où l’escalade fera son entrée sous le format inédit d’un combiné vitesse-bloc-difficulté.

Maurane n’était pas seule du département à avoir gagné sa place à ce championnat de France La délégation ligérienne qui a fait le déplacement jusqu’à Quimper a réussi l’une de ses meilleures performances d’ensemble depuis le début de la décade 2010.

Minimes

16ème - Nils FREY (Canton Grimp’ – St-Genest-Malifaux) petit gabarit mais fort caractère s’est montré comme à son habitude très volontaire pour aller accrocher un résultat prometteur.

Cadets

En l’absence d’Alexis POYET (Escapilade - St-Etienne) N° 1 ligérien malencontreusement blessé au dos 2 semaines avant l’épreuve.

11ème - Antoine GIRARD FOURNEL (Canton Grimp’ Saint-Genest-Malifaux) prend une très belle place d’honneur. Lui qui est plutôt un spécialiste du bloc (il est membre de l’équipe de France jeune depuis cette année comme Maurane Jélic) s’avère également très polyvalent. Il a réussi une remontée spectaculaire. Seulement 23ème à l’issue des qualifications, il réalise une ½ finale de haut vol pour aboutir aux portes de la finale.

30ème - Victor RENOUX (Léo Lagrange – St-Etienne) à défaut d’entrer en ½ finale il se place néanmoins dans la première moitié du tableau.

Juniors

28ème - Adrien VILLIE (Léo Lagrange- St Etienne). Il ne lui a pas manqué grand chose pour bénéficier d’une place en demi finale (la porte d’entrée était à la 26ème place)

Saint-Etienne capitale mondiale de l’escalade olympique ?

Si la stéphanoise Anouck JAUBERT, vice championne du monde d’escalade de vitesse est aujourd’hui une valeur sportive reconnue par delà les frontières, elle n’est pas la seule à faire de Saint-Etienne une référence dans le microcosme mondial de la grimpe.

La Ville elle-même avec sa nouvelle structure artificielle d’escalade du gymnase Jean Gachet particulièrement performante s’est également imposée comme un solide repère. l’IFSC (fédération internationale de l’escalade) a en effet désigné Saint-Etienne pour accueillir les 25 et 26 novembre 2017 le Championnat d’Europe cadet d’escalade combiné, qui sera la première compétition test au monde à se dérouler selon le format olympique défini dans la perspective des J.O. de Tokyo - 2020. Cette compétition servira également de sélectif pour les J.O. de la jeunesse (juniors) de Buenos Aires - 2018 Dans le même temps un sélectif national a également été programmé à Saint-Etienne pour détecter les grimpeuses et grimpeurs français les plus polyvalents susceptibles d’intégrer la préparation olympique qui assurément passera également par Saint-Etienne.

On a pas fini de parler grimpe sur les rives du Furan.