Week-end ski de randonnée

Le week-end ski de rando en Oisans de l’année précédente avait laissé une si bonne impression tant sur la qualité du ski que sur le gite ***** du Fontenil qu’il a été unanimement décidé de réitérer l’opération cette année.

Bien nous en a pris car en matière d’enneigement les années se suivent mais ne se ressemblent pas. En raison de la faiblesse du manteau neigeux et des fortes chaleurs du moment, les 2000 m. d’altitude du col du Lautaret se sont avérés une base de départ très judicieuse.

Les 25 inscrits à ce week-end issus des clubs Escapilade (11), Canton Grimp’(4), FJEP (3), Astrée Grimpe (2) et Benjamin pour l’association sportive du Conseil Général de la Loire se sont donc élancés de Saint-Etienne samedi dès 4h du matin pour être skis aux pieds avant les premières chaleurs. L’objectif de cette première journée se voulait très raisonnable c’est donc naturellement vers le col et les crêtes de côte plaine que s’est porté le choix de la course avec ses 740 mètres de dénivellation.

Sitôt la tartiflette avalée, les couches-tôt rejoignent directement leur chambre pour recharger les accus dans la perspective des efforts à venir. Les autres sortent les cartes, une activité qui toutefois se divise en 2 catégories. D’une part, ceux qui tapent le carton. Il s’agit alors de la traditionnelle partie de coinche, un exercice de fin de soirée qui a ses fidèles quelque soit le programme du lendemain. Et d’autre part, il y a ceux qui consultent les cartes. Bien entendu nous ne parlons pas d’astrologie, il s’agit de définir l’objectif du lendemain. La stratégie s’impose : un départ très tôt, le plus haut possible, un versant nord avec des pentes raisonnables.

La conclusion est facile à deviner pour les habitués du coin, direction le vallon de Laurichard pour un départ groupé. Une fois passé un petit raidillon encore un peu gelé immédiatement après le départ, le grand groupe s’éparpille en sous-groupes pour opérer des regroupements le temps d’une petite pose en commun sur des replats.

Les premiers rayons du soleil nous rejoignent alors même que l’on arrive au pied de la pente finale qui conduit au col de Laurichard. 2 groupes se forment. Le premier choisit cet objectif tandis que le reste du groupe se tourne vers le Roc noir du Combeynot sur le versant opposé où un couloir de 300 m raisonnablement pentu, encore à l’ombre et zébré d’une trace de montée parfaite apparait comme une offrande providentielle pour conclure en beauté cette sortie.

Depuis leur observatoire, ceux qui ont opté pour le col de Laurichard se rendent compte que ce couloir n’est finalement pas aussi rébarbatif. Très vite ils descendent, rephoquent et à leur tour se lancent avec bonheur dans cette belle pente. Du coup ce sont les minimalistes qui feront le plus de dénivelés. La descente finale dans le vallon pour rejoindre le Lautaret se fait avec facilité sur une neige qui reste très agréable à skier. La première gorgée de bière n’est plus très loin…

JLR

Galerie Photos Jean-Luc

Galerie Photos Mathieu

Merci à Guillaume, Bryan, Jean-Luc, Mathieu et Olivier pour les photos

https://plus.google.com/u/0/photos/100812542975133864253/albums/5999810989020321569